Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2007 3 20 /06 /juin /2007 23:26

   
Avant de vous expliquer toutes les spécificités du 66, voici la liste de ce qu'il est indispensable d'avoir vu lorsqu'on vient dans notre beau département.
Outre les 5 villages classés dans "les plus beaux villages de France" (: Castelnou, Evol, Eus, Villefranche et Mosset), voici les différents lieux à visiter selon vos préférences :

- Architectures militaires : Villefranche de Conflent, Salses, Prats de Mollo, Mont Louis, le Chateau Royal de Collioure, le Fort Saint Elme, le Castillet et différentes tours à signaux (Tour de Tautavel, Tour de Batère, Tour de Goa, la Massane ...)

- Les cloitres et abbayes : Elne, Saint Génis des Fontaines, Arles sur Tech, Saint Martin du Canigou, Saint Michel de Cuxa, et Serrabone.

- Les villages typiques : Collioure, Port-Vendres, Céret (et son musée d'art moderne), Tautavel ...

- Les coins natures : le Canigou, Batère, les gorges de la Fou, les Gorges de Galamus, les gorges de Gouleyrous, le lac de St Jean et de Villeneuve , les orgues d'Illes sur têt, et différentes cascades (Céret , Vernet les Bains , Arles sur Tech...).

Bonne visite !



Le drapeau



Les Pyrénées-Orientales (66) sont un département français, situé dans le sud de la France, au nord de la Catalogne, à la frontière avec l'Espagne. Ce département regroupe l'ancienne province du Roussillon, la haute Cerdagne, le Conflent, le Vallespir et le Capcir originellement catalanophones ainsi que le territoire des Fenouillèdes, seul territoire du département de culture languedocienne et de langue occitane.

Il a souvent été designé comme la "Catalogne française" et plus récemment comme la "Catalogne-Nord". Ce dernier terme a été inventé dans les années trente par des catalanistes qui voulaient rappeler les liens historiques, culturels, et linguistiques, de cette région au reste de la Catalogne. D'ailleurs l'emploi de nos jours de termes Catalogne nord, Roussillon ou P.O. traduit plus ou moins l'attachement ou le rejet de ce lien.



Histoire

Le département est créé à la Révolution française, le 4 mars 1790 en application de la loi du 22 décembre 1789, à partir de la province du Roussillon et d'une petite partie du Languedoc appelée Fenouillèdes.

Deux dates permettent de mieux comprendre l'histoire de ce département :

1258 : le traité de Corbeil fixe la frontière entre les royaumes de France et d'Aragon, aux Corbières, les Fenouillèdes sortent de la zone d'influence du roi d'Aragon alors que le Roussillon s'y maintient comme toute la Catalogne. Les habitants de l'actuel département appartiennent à deux pays différents et parlent deux langues voisines, le catalan en Roussillon, Conflent, Vallespir et Cerdagne et l'occitan aux Fenouillèdes.
1659 : la province du Roussillon est rattachée à la France par le traité des Pyrénées, à l’exception de l'enclave de Llívia. La frontière politique de 1258 devient alors une limite entre deux provinces du royaume de France.
Malgré la création du département en 1790, les différences ont continué de se maintenir entre les deux entités. Les Catalans utilisent le terme péjoratif de gavatxos pour designer les habitants des Fenouillèdes de l'Aude. En fait ce terme est très répandu en Espagne sous les formes gavatx (en catalan) et gabacho (en espagnol). Ce mot pourrait être assimilé au mot Boche en français, et il désigne les Français. Il est encore vivace car la dernière invasion de l'Espagne date des guerres napoléoniennes. Dans les PO ce terme a perdu sa connotation offensive et est devenu moqueur, il est plus assimilable à notre franchouillard, ou au mot Teuton pour désigner les Allemands.

La couronne espagnole, désireuse de retrouver son ancienne possession, envahit avec ses troupes le département en avril 1793, mais la France le récupéra treize mois plus tard, après la bataille de Peyrestortes.

La royauté avait arraché le Roussillon et la Cerdagne du reste de la Catalogne et les avait isolé dans un statut de pays dit étranger. Au XIXe siècle, les Pyrénées-Orientales furent l'un des départements les plus républicains de France. François Arago, homme politique et savant né à Estagel en est le symbole.



Géographie


Photos 66


Le département des Pyrénées-Orientales fait partie de la région Languedoc-Roussillon. Ses frontières sont constituées de la mer Méditerranée à l'est, l'Espagne (province de Gérone) au sud, du département de l'Aude au nord, d'Andorre et du département de l'Ariège à l'ouest.

Il fait partie des rares départements français (avec les Alpes-Maritimes et les Pyrénées-Atlantiques) qui permettent à leurs habitants et aux touristes de profiter à la fois des joies de la montagne et de celles de la mer.

Il est traversé d'ouest en est par trois fleuves parallèles, le Tech, la Têt et l'Agly. C'est également dans les Pyrénées-Orientales que l'Aude prend sa source. Son point culminant est le Pic Carlit (2921 m), mais sa montagne la plus connue reste le mont Canigou.



Climat

Le climat, de type méditerranéen, permet d'avoir des hivers relativement doux, les chutes de neige étant très rares en plaine. Les étés sont souvent très chauds. Les vents jouent un grand rôle, en particulier la tramontane, vent du nord-ouest, qui atteint fréquemment des vitesses supérieures à 100 km/h. Le vent marin apporte pour sa part la pluie.



Économie

L'économie du département repose traditionnellement sur l'agriculture, dominée par l'arboriculture (nombreux vergers de pêchers, d'abricotiers et de cerisiers), le maraîchage (salades, artichauts notamment) et la viticulture. Dans ce domaine, les Pyrénées-Orientales se distinguent par une importante production de VDN (vins doux naturels), avec quatre appellations prestigieuses : Banyuls, Maury, Rivesaltes, Muscat de Rivesaltes, sans compter le Byrrh, élaboré dans les caves de Thuir, ou encore le Terrasous, élaboré dans les caves de Terrats. On produit aussi de nombreux vins secs AOC, rouges surtout, dont l'appellation Collioure est sans doute la plus connue.

L'élevage, en recul pendant plusieurs décennies, semble trouver une nouvelle vitalité, en particulier au niveau des bovins (production de viande de veau Rosée des Pyrénées).

Il faut cependant préciser qu'à peine plus de 8 000 personnes, si on excepte les saisonniers, vivent de l'agriculture. Les entreprises industrielles sont peu nombreuses, et ne peuvent constituer une ressource suffisante pour le département, qui connaît un important taux de chômage (plus de 15 % de la population active). La majorité de la population travaille dans le secteur tertiaire (administration, services, distribution, tourisme**). Le recensement de 1999 donnait les chiffres suivants dans la répartition des actifs :

agriculture : 8 227
industrie : 10 389
construction : 8 460
tertiaire : 97 673
Les secteurs économiques du département bénéficient également d'un annuaire spécialisé, véritable galerie commerciale virtuelle. Les artisans, commerçants, prestataires de services peuvent désormais développer leur politique marketing grace à catalapro.comet élargir leur zone de chalandise à tout le Département et la région catalane et d’attirer de nouveau clients.



Démographie

Le département compte près de 400 000 habitants. La ville de Perpignan regroupe plus d'un quart à elle seule, et plus d'un tiers avec sa banlieue. C'est la seule ville importante, et seules les villes de Canet-en-Roussillon, Saint-Estève, Saint-Cyprien dépassent les 10 000 habitants. Les autres villes importantes sont Argelès-sur-Mer, Rivesaltes, Saint-Laurent-de-la-Salanque, Bompas, Cabestany, Thuir, Céret, Elne et Prades, comptant chacune entre 7 000 et 10 000 habitants. L'arrondissement de Perpignan, avec 287 272 habitants, est celui qui compte le plus d'habitants dans le département. En effet, les deux autres, les arrondissements de Céret et de Prades, comptent respectivement 66 624 habitants et 38 907 habitants.

La répartition par tranches d'âge montre un nombre relativement élevé de personnes âgées de 60 ans et plus (29 % de la population contre 21,3 % pour l'ensemble de la France).

Cette vieillesse de la population a pour conséquence un taux de mortalité supérieur à celui des naissances. Pourtant la population est en augmentation constante depuis plusieurs décennies grâce à un solde migratoire nettement positif. Le département attire en particulier des retraités grâce à son climat agréable, ce qui contribue à la fois à l'augmentation de la population et à son vieillissement. L'évolution de la population a été la suivante:

1954 : 230 285 habitants
1975 : 299 506 habitants
1982 : 334 557 habitants
1990 : 363 796 habitants
1999 : 392 803 habitants
2005 : 412 685 habitants



Langue et culture

Le département était presque entièrement de langue catalane, sauf dans le pays des Fenouillèdes, au Nord, qui est de langue occitane.

L'État a toujours imposé le français comme seule langue d'usage. La scolarisation a permis sa diffusion. Au cours du XXe beaucoup de catalans ont encouragé leurs enfants à parler uniquement français. Ils ne leur ont pas transmis la langue de leurs ancetres de peur qu'elle nuise à la maitrise de la langue nationale qui à l'époque rayonnait sur tout un empire colonial.

Néanmoins la langue catalane reste vivace en comparaison à de nombreuses autres régions. De nombreux rassemblements populaires (aplecs) ont lieu dans le département, et les danses traditionnelles y sont très appréciées, en particulier la sardane. Tous les ans se tient à Prades l'Université catalane d'Été. La langue catalane est enseignée dans les écoles primaires, lycées et collèges, à l'université, ainsi que dans des écoles où l'enseignement se fait en langues catalane et française (écoles primaires la Bressola et Arrels, collèges col·legi comte Guifré) mais son déclin est continu, parfois encouragé par les representants de l'etat mais aussi un peu ralenti par des investissements comme ceux la Catalogne qui considère le Roussillon comme le berceau de son histoire et comme preuve discutable de catalanité non hispanique. L'arrivée du TGV Barcelone-Perpignan pourrait renforcer cette tendance.

Plusieurs grands peintres sont venus vivre en Roussillon au début du XXe siècle, soit à Céret, soit à Collioure. C'est en grande partie à Collioure, où ont séjourné Henri Matisse et André Derain, qu'est né le fauvisme. Le cubisme s'est quant à lui développé à Céret, fréquenté par Pablo Picasso et Georges Braque à partir de 1911. Aristide Maillol est né dans ce pays et y est resté, sculptant sur le thème de la femme. Céret abrite aujourd'hui un important musée d'Art moderne, fondé en 1950 par Pierre Brune. De nombreuses manifestations culturelles ont lieu chaque année, notamment le festival photographique Visa pour l'image à Perpignan et le festival Pau Casals (musique classique) à l'abbaye Saint-Michel de Cuxa, près de Prades.


Tourisme

Dans les années soixante le languedoc Roussillon a été aménagé pour permettre le tourisme de masse. La coté Vermeille s'est couverte d'immeuble. Le Tourisme s'est beaucoup développé dans le département, notamment avec des stations balnéaires comme Canet-en-Roussillon, Argelès-sur-Mer, Saint-Cyprien, Le Barcarès, qui accueille de nombreux campings, et de nombreux hotels, attirés par les longues plages de sable fin. Qui dit tourisme dit attractions touristiques, et pour cela le département est bien équipé; en effet, il accueille de nombreuses attractions de grimpe aux arbres dans la montagne, de canyoning (naturel et artificiel), ainsi que le plus grand circuit de karting du monde: le Circuit du Roussillon.



Source : Wikipédia

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Dunyach - dans Description 66
commenter cet article

commentaires

Ismerie 23/09/2007 22:57

Un département à connaître et à visiter sans modération... voire avec exagération !   ;o)))Il faut admettre sans réserve que où que l'on aille le paysage est magnifique... un vrai bonheur !

Nicolas Dunyach 24/09/2007 09:36

Oui c'est vrai , on en a de la chance ;-)

annak 30/07/2007 10:16

Bonjour Nicolas :) tes menus déroulants rendent bien : bien centrés, couleur rappelant la bannière. parfait :)On voit que tu es "dans le métier" : tu as "l'oeil" : tes photos et écrits sont bien mis en valeur :)

Nicolas Dunyach 30/07/2007 23:12

Merci , ton article explicatif m'a bien aidé ;-)